fbpx

Appelez-nous au :

06 76 95 92 10

Louis Moreau (1740-1791) JME, Commode En Marqueterie d’époque Louis XVI, XVIII ème Siècle

Magnifique commode d’entre deux d’époque Louis XVI en acajou et marqueterie estampillée Louis Moreau et poinçon de jurande JME (Jurande des Maîtres Ebenistes).
Sur un bâti en chêne, placage d’acajou et de bois de rose en frisage avec marqueterie de bois teinté dans des réserves sur les tiroirs et les côtés.
Montants avant et pieds marquetés simulants des cannelures, montants arrière à ressaut.
Cette commode ouvre sur 4 tiroirs en façade, le tiroirs supérieur légèrement moins haut.
Poignées et entrées de serrures en bronze doré.
Plateau de marbre gris veiné rosé à ressaut mouluré.
Ce rare meuble d’entre deux (c’est à dire prévu pour être installé entre deux fenêtres ou portes) est en très bon état. Il a très certainement été restauré par les anciens propriétaires avec quelques reprises de marqueterie et un revernissage.
Il est doublement estampillé L. Moreau sous le marbre au niveau du haut des montants avant et présente la jurande JME sur le montant droit.
Sous le plateau, une ancienne inscription: ” Aime Dieu, respecte tes chefs, sois soumis aux lois, ne parjure jamais à ta foi”
Cette commode était très certainement prévue pour être installée sur un mur pourvu de plinthes donc le marbre d’origine est un peu plus profond que le bâti du meuble (possibilité de le refaire tailler en profondeur si vous le souhaitez mais on perdra les traits de coupe manuelle du marbre).
Les serrures des 3 tiroirs du bas fonctionnent avec leur clé d’époque, seuls la serrure du haut a été changée et n’a pas de clé.
Nous voici donc avec un très beau meuble d’époque réalisé par un très grand ébéniste.
Epoque Louis XVI vers 1780.
Livraison par transporteur en rez de chaussée devant votre domicile à plat sur palette dans caisse en bois pour 300 euros en France, 600 euros en UE et 1500 euros reste du monde.
Je peux toutefois vous livrer moi même cette commode et l’installer chez vous, me contacter pour devis.

Largeur: 92 cm
Hauteur: 92 cm (marbre 2.7 cm)
Profondeur: marbre 47.5 cm, meuble 43 cm

Louis Moreau (1740-1791) Ébéniste-sculpteur. Paris. Maître le 27 septembre 1764. Il employa d’habiles ouvriers comme les ébénistes Bircklé, Foullet, Topino, les fondeurs Guinaud et Cottin et les doreurs Prégermain et Fagard.
Après l’obtention de ses lettres de maîtrise en 1764, Louis Moreau, achète, rue de l’Echelle -Saint-Honoré “A la descente des Tuileries”, la boutique de son confrère ébéniste,Denis Genty, qui vient de faire faillite. Avec ses meubles, en placage d’acajou, aux décors floraux et aux ornementations de bronzes dorés et ciselés et avec ses marqueteries très diverses à motifs géométriques de laque de Chine ou de vernis, il acquiert vite une grande notoriété et une clientèle de renom. Il travaille également pour la Cour, qui, par l’intermédiaire de l’administration des Menus plaisirs lui passe de nombreuses commandes. De style Louis XV, Transition et Louis XVI, ses fabrications sont très variées comme en témoigne une étiquette retrouvée sur l’un de ses meubles: ” fait et tient Magasin : Secrétaires, Armoires, Commodes, Bibliothèques, Bureaux à cylindre, Tables à jouer, Tables anglaises d’acajou et tout ce qui concerne la Menuiserie et l’Ébénisterie de Paris ” Toutefois Louis Moreau fit travailler d’autres artisans et ne réalisait souvent qu’une partie des meubles qu’il vendait, ce qui rend possible que certaines œuvres signées de son estampille n’aient pas été exécutées par lui. Impliqué assez tôt dans la politique, Louis Moreau sera déporté vers l’île d’Anjouan où il mourut en 1802. Sa femme puis son fils Louis reprirent son magasin qu’ils conservèrent jusqu’à la fin de l’Empire.

MUSÉES

  • Bonheur-du-jour Louis XVI – Musée Carnavalet – Paris
  • Commode Transition à double ressaut marquetée de motifs géométriques – Metropolitan Museum – New York
  • BIBLIOGRAPHIE
  • Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle – Pierre Kjellberg – Les Editions de l’Amateur – 2008
  • Les ébénistes du XVIIIe siècle – Comte François de Salverte – Les éditions d’Art et d’Histoire – 1934
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videContinuer les achats